You are here

Nouvelles de la rentrée

Avec l'invasion des extra-terrestres et tout ce qui s'en suit, Chtinux et les autres associations de logiciels libres auront été plus hésitantes à lancer leurs évènements de rentrée. Ainsi, nous n'avons pas prévu de tenir une «permanence du libre» pour ce mois de septembre. Il devrait cependant y en avoir une en octobre, au Café Citoyen (tiens, iels ont refait leur site).

Chtinux tourne toujours en effectif très réduit, nous maintenons ce régime minimal et n'organisons plus d'évènement. On continue notamment de faire de l'aiguillage pour celles et ceux qui nous contactent par email.

L'émission radio «L'Écho des Gnous» a aussi été moins régulière du fait que les studios de Radio Campus étaient fermés, ou ouverts dans des conditions restrictives. L'équipe d'EdG a d'ailleurs lancé un appel à bonnes volontés et recherche un animateur/une animatrice (pourquoi pas plusieurs, par exemple vous et votre toutou). Si vous aimez l'émission et souhaitez discuter avec ses animateurs, voilà l'occasion de venir le faire à la radio en direct ! Même si c'est juste le temps d'une émission, ils seront ravis d'échanger avec vous, touchez-leur en un mot à edg ^arobase^ chtinux ^point^ org.

CLX est toujours active en cette rentrée. Faute de pouvoir se réunir en présentiel pour cette fois-ci, le Mercredi Linux du 9 septembre a pris la forme d'un atelier à distance (avec BigBlueButton). Les prochains ateliers pourraient cependant avoir lieu à Cappelle en Pévèle comme à l'accoutumé. Ceux de Cysoing ont repris, ainsi que ceux à Villeneuve d'Ascq. Cela fait 3 créneaux réguliers sur la métropole, dont un chaque samedi : bravo. N'hésitez pas à leur écrire pour des précisions !

Métalu.Net rattrape ses activités initialement prévues pendant l'invasion, avec un atelier Chataîgne câlé pour ce jeudi 24 septembre, et certainement d'autres activités au fil de l'année dans leurs locaux à Hellemmes. Si cet atelier ne s'adresse pas à votre profil, on vous encourage à passer dans ce lieu en d'autres occasions, c'est quand même du assez haut niveau en matière d'arts numériques sous licences libres et assez rare pour le souligner. Les hackerspaces de Lille auront souvent eu une activité discrète ou de malheureuse courte durée, c'est donc une bonne chose qu'un nouveau lieu incarne cet esprit !

Dans le même domaine on n'oublie pas Thomas, également membre de Chtinux, qui vous propose de venir bricoler au BlenderLab. Si la fabrication artisanale d'objets et de circuits vous intéresse, vous y trouverez des machines prêtes à emploi, et un accompagnement passionné.

Du côté de Raoull, le chaton lillois, il devrait y avoir une reprise des réunions publiques : ce sera le bon moment si le projet vous intéresse de vous y greffer. Pour rappel, Raoull cherche à «dégoogliser» l'internet, et à mettre en place des services en ligne (agendas, échanges de fichiers...) respectueux de votre vie privée. Des réunions de travail ont eu lieu pendant l'été, un grand coup de pouce également donné au lieu «Les Clarisses» à Roubaix pour les aider à diffuser du réseau dans le bâtiment en y installant des bornes wifi. Il s'agit d'une tâche préambulatoire : une machine de récup' administrée par Raoull sera certainement placée là bas, pour les besoins d'autonomie du lieu. Coup de pouce bien sympa donc, dans une optique de mutualisation des ressources, le site de Chtinux en deviendrait tout rouge communiste de jalousie s'il ne l'était pas déjà. Raoull travaille en parallèle à installer son serveur principal dans une salle de la nouvelle MRES.

Du côté de Mycélium, il y a eu des bras en moins, et les réunions se sont espacées dans le temps. Mais ça reprend ! Le service VPN est en phase de tests, non pas qu'il ne fonctionne pas, mais qu'il manque encore l'enrobage procédurier pour s'assurer que les maigres informations sur les abonné·e·s soient rentrées au bon endroit et que l'ensemble soit huilé. Donc bientôt (oui ce terme a un usage parfois galvaudé, comme dans «bientôt la fibre»), vous pourrez souscrire à prix libre à l'offre VPN, avoir une adresse IP durable et rien qu'à vous, par exemple pour faire de l'auto-hébergement tout en échappant à la surveillance d'un tronçon de réseau hostile ou en lequel vous n'avez pas confiance. Toujours est-il, si vous souhaitez mettre le nez dans les enjeux liés à Internet, Mycélium est l'initiative associative dans laquelle vous pouvez le faire, donc n'hésitez pas à leur écrire si le sujet de la fourniture d'accès à Internet vous intéresse.

Par ailleurs, sur une ligne plus sombre mais néanmoins joyeuse teintée de drapeaux noirs s'organisent des ateliers d'autodéfense numérique par le collectif ADN. Il y a eu plusieurs ateliers depuis le début du confinement, l'idée est toujours de se dépetrer de l'informatique comme instrument de contrôle (problématique que n'ont pas connu les dinosaures, ni avant eux les bactéries et les amibes : preuve qu'on comprend mieux l'informatique dès lors qu'on l'accompagne d'un peu d'histoire). C'est l'occasion de s'intéresser à des systèmes comme Tails, de discuter de Tor et de VPN, et d'échapper aux oppressions du système (d'exploitation mais pas que).

Des cafés vie privée pourraient être bientôt relancés, après une tentative qui est tombée elle aussi pil-poil pendant l'invasion. On vous tiendra au courant, ou si ce n'est pas nous, vous verrez certainement passer les annonces sur Demosphere, ou l'agenda du libre.